Christophe (vieux texte)

Je savais que ça arriverait, je le craignais. Je ne me souviens plus de son visage. C’est trop flou. Sa silhouette je m’en rappelle, ses traits ne sont maintenant plus très nets. Il s’appelait Christophe et c’était il y a plus de huit ans. Il était grand, brun, les cheveux bouclés, il portait des lunettes. Il était bon élève je crois, il aurait sûrement eu son Bac, peut-être même avec mention, on ne le saura jamais. Il riait tout le temps, il plaisantait, il déconnait. C’est ce qui me vient en premier quand je pense à lui, parce que c’était en telle opposition avec ce qu’il a fait.

Je ne le connaissais pas bien. C’était un ami de mon meilleur ami. On passait du temps avec lui, je m’étais habituée à sa présence. Il souriait, toujours le mot pour rire….mais je ne savais rien de lui, rien de sa vie, rien de ce qu’il avait dans la tête, et de ce qu’il gardait pour lui. Juste ce qu’il voulait bien nous montrer.

C’était en février, l’année de la première au lycée. Un jeudi je crois. La dernière fois que je l’ai vu. Un jour normal de classe. Je le croise à la fin des cours, c’est rapide, je lui trouve un drôle d’air, je lui crie « salut! », il ne se retourne pas, il ne me répond pas, je continue ma route. Je n’y pense plus deux secondes plus tard. Et pourtant ça me hante depuis…il ne m’a pas dit Au revoir. Je rentre chez moi, soirée banale….et pendant ce temps là…..

Pendant ce temps là il sautait d’un pont sur la voie ferrée. Il avait sûrement tout calculé, l’horaire du train, l’endroit d’où il allait sauter, la vitesse….peut-être que ses études scientifiques lui ont été utiles….. Ou alors était-ce un coup de tête, un pari qu’il s’est fait avec lui-même….. Tout ce que je sais c’est que Christophe est mort, on peut difficilement se rater dans ces circonstances.

@Chris_c9
We heart it @Chris_c9

Le lendemain j’arrive au lycée, je ne croise que des visages défaits, des yeux rougis. Je vois mon meilleur ami effondré et j’ai le cœur qui se serre. J’essaie d’aller vers lui mais on me retient. Je ne comprends pas. Je ne vois pas Christophe dans le groupe d’amis qu’il ne quittait pas, j’ai peur. J’ai entendu les mots « il est mort », mais déjà je n’écoutais plus. Je ne voulais pas savoir comment. Je pensais que ça ne pouvait pas être pire de toute façon…..je me trompais.

C’est ma meilleure amie qui m’a raconté, c’était avant le cours de maths, elle a parlé de suicide, de train, de membres arrachés….j’ai tout vu tourner devant moi, c’était pire. Il était mort et il l’avait décidé, il ne voulait pas être sauvé, il avait voulu mourir un soir de février, comme ça, tout seul…. J’ai pleuré, des tonnes de litres de larmes. J’avais mon meilleur ami devant moi, il était prostré, figé, il ne parlait plus, il ne vivait plus. Je ne savais pas quoi lui dire, je ne pouvais rien faire pour lui. Il a disparu plusieurs heures, et je me souviens de ces minutes où j’ai eu la peur de ma vie, peur qu’il fasse une bêtise….

Il fallait continuer à vivre pourtant, alors on a enchaîné les cours, les discutions. J’étais comme un fantôme. J’essayais de comprendre pourquoi il avait fait ça. C’est alors que j’ai appris qu’il était beaucoup plus malheureux qu’il ne voulait bien l’avouer, que sa vie était un enfer. Ça m’a aidé un peu. Mais je lui en voulais terriblement…. C’était la première fois que je voyais la mort d’aussi près.

Il a été enterré quelques jours plus tard. Je n’y suis pas allée, je n’ai pas voulu. Je savais qu’il était athée, et qu’il ne voulait pas d’enterrement. Mais ses parents n’ont pas respecté ça. L’église était près du lycée, et les cloches ont résonné après la messe. Je me souviens que j’ai fermé les yeux pour mieux les entendre et j’ai prié, pour la première fois de ma vie j’ai prié sincèrement, j’ai demandé qu’il devienne un ange et qu’il veille sur moi.

Un peu plus tard encore je suis allée le voir au cimetière. Rien n’était inscrit sur sa tombe, ça m’a fait de la peine. Et puis je me suis dit que ça lui plairait, que ça l’amuserait sûrement. Cette petite visite est devenu un rituel. Une fois par semaine au moins, je faisais le détour et j’allais lui parler. Je m’agenouillais et je lui racontais des histoires, ma p’ tite vie, des nouvelles de ses amis. Ça me faisait du bien de croire qu’il m’entendait. C’est depuis cette période que j’aime les cimetières, l’atmosphère qui y règne, ce silence reposant. Et même si ça me fait passer pour folle je m’en fous.

Il n’y a pas longtemps j’ai voulu y retourner, je n’ai pas retrouvé sa tombe, j’ai refait le cimetière dans tous les sens et il n’était plus là. C’est comme si je l’avais perdu une deuxième fois, je m’en suis voulue de ne pas y être allée depuis un moment, de l’avoir « abandonné », comme si ça lui faisait du bien à lui aussi que je vienne le voir. Aujourd’hui j’ai déménage à l’autre bout du pays, je ne sais pas où il est passé, alors je me dis qu’il est peut-être derrière un nuage et qu’il m’observe toujours. C’est étrange parce que quand je parle de lui je dis « mon ami », on était pas proches, mais c’est comme si on l’était devenus après sa mort. Même s’il n’a pas voulu me dire au revoir. Ou adieu.

Advertisements

11 réflexions sur “Christophe (vieux texte)

  1. Très beau texte … J’ai ressenti la même chose lorsqu’une amie de mes parents est décédée. Je la connaissais bien, mais je n’étais pas non plus très proche d’elle. Pourtant, elle me manque et je pense très souvent à elle. Je suis sûre que ton ami veille encore sur toi et qu’il sait à quel point tu penses à lui !

    J'aime

      1. mouai ma vision de la mort est tellement spéciale que je ne sais si j’arriverai à parler du suicide de ma collègue (dans les même conditions que ton ami) et un peu le même contexte (j’étais à deux pas de l’incident quand c’est arrivé)

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s