Mon pépé Alzheimer

Il est né en Italie, a grandi là bas, et puis il est venu en France pour travailler dans la mine. Tous les jours, il descendait dans la fosse pour chercher le charbon, courageusement, pour nourrir sa femme et ses trois enfants.

IMG_7089

Pendant toute mon enfance, il a été la douceur, la gentillesse incarnée. Pour moi, c’était le plus mignon des pépés. J’allais me balader avec lui dans la campagne, accompagné de son fidèle labrador Dingo. On marchait dans les champs derrière leur maison, on cueillait des fleurs, on courait très vite, aussi vite que mes petites jambes le permettaient.

Son accent de là bas, toujours très présent, faisait qu’on ne comprenait pas tous les mots qu’il prononçait. Mais dans ses yeux, on finissait par tout deviner. Il était la patience personnifiée, sa maladresse touchante ayant tendance à exaspérer ma grand mère et son tempérament volcanique. Lui ne disait rien, laissait passer la tempête. Avec résignation.

Son crâne chauve et ses yeux rieurs le rendaient encore plus attachant. Je ne me souviens pas avoir eu de grandes conversations avec lui, du fait de sa pratique parfois hésitante de la langue française. Mais c’était toujours un énorme plaisir de le voir, tellement sa présence m’apaisait.

Je parle de lui au passé, mais il est toujours de ce monde….

Il s’est juste perdu dans les dédales d’Alzheimer…..Il est comme un petit enfant qui a oublié tous ses repères…. Le pépé grand, fort et protecteur s’est transformé en petit garçon distrait et perturbé par le moindre changement. Il n’est plus capable de rester seul, ou de s’occuper de lui. Il oublie les visages des gens qui l’entourent. Il n’est plus lui même…..

Et aujourd’hui il doit quitter cette maison, ce refuge qu’il aimait tant….Car ma grand mère ne peut plus tout gérer, ils rentrent tous les deux dans une jolie maison de retraite près de chez mes parents. Il paraît qu’il a pleuré quand il a dû préparer ses affaires. Et moi j’ai pleuré de l’imaginer en train de pleurer….

J’ignore combien d’années encore on nous laissera la chance de l’avoir avec nous sur Terre….J’espère juste du fond du cœur que ces quelques années seront les plus douces possibles pour lui… Aussi douces que son regard sur nous pendant toute cette vie qu’on aura partagée….

 

Advertisements

6 réflexions sur “Mon pépé Alzheimer

  1. C’est un beau et tendre billet ma belle, pour une belle personne. Pas facile cette maladie. Je crois que c’est le plus douloureux voir les personnes que l’on aime s’en aller de cette façon. Douces pensées pour toi et les tiens.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s