Sans toi / Chapitre 7

La sonnerie du réveil me tire de mes songes un peu plus tôt que d’habitude ce matin. L’oreiller est trempé de mes larmes, et mes yeux ne s’ouvrent que difficilement. Demain, ça fera un mois que je t’ai laissé tout seul dans ce cimetière. Et il ne se passe pas un jour sans que j’y pense. Pas une heure même. Tu es toujours là, dans chaque souffle que j’expire. Ça me rassurait un peu de voir que tu ne m’avais pas complètement quittée.

@thayforeman
we heart it @thayforeman

Ma mère était venue passer quelques jours avec moi, et puis elle était repartie. Folle d’inquiétude, elle avait beaucoup insisté pour que je rentre avec elle. Il ne fallait pas que je reste seule. J’étais très touchée par ses mots et les larmes qu’elle avait tenté de cacher en vain, mais je ne savais pas comment lui expliquer que je n’étais pas seule, vraiment. Que je ne pouvais pas m’en aller, qu’après je serai trop loin pour venir te voir. Et que cette ville que j’habitais aujourd’hui, c’était la nôtre, à toi et moi.

Cette ville, j’en étais tombée amoureuse dés que j’y avais mis les pieds. Aussi vite que toi quand je t’avais rencontré. Tout de suite, ça a été comme une évidence. Elle me ressemblait, elle me parlait. Je m’y sentais mieux que n’importe où ailleurs. Et je comprenais pourquoi tu l’aimais tant, et pourquoi tu en parlais toujours avec une émotion particulière dans la voix.

Je te devais ça aussi. Et pour rien au monde je n’aurai pu habiter ailleurs. Même si ça n’avait pas été facile tous les jours, surtout au début. Un après-midi d’avril, j’avais débarqué avec mes bagages pour changer de vie. Et pour être près de toi. J’avais quitté ma famille, mes amis, mes racines….Je n’avais personne ou presque, juste toi. Mais ça me suffisait. Tu étais mon univers.

Et puis, quelques semaines après mon arrivée, les choses se sont compliquées. Le ciel n’a plus été aussi bleu que dans mes souvenirs. Alors j’ai bien cru que j’allais mourir. Tu avais dit que tu ne voulais plus jamais me voir, et que je t’avais déçu. Je n’avais plus de raison de vivre. Je me réveillais toutes les nuits en criant ton nom…. Si tu savais comme j’ai pu souffrir….Combien de fois j’ai eu envie d’en finir avec cette douleur, de la faire taire pour toujours….Je me retrouvais complètement seule dans cette ville où tout me ramenait vers toi. Je ne comprenais pas comment nous avions pu en arriver là.

Il avait bien fallu que j’avance quand même, loin de toi. Alors j’avais tenu bon. Si je l’avais fait une fois, je pouvais bien recommencer aujourd’hui. Et puis, ta nouvelle maison n’était pas bien loin, j’avais encore quelques bouquets à t’apporter…


 

(Pour retrouver les chapitres précédents, cliquez sur l’onglet « Roman » dans la colonne de droite)

Je clos ici les chapitres de ce roman qui ne finira sans doute jamais…. Je n’y arrive plus, j’ai besoin de raconter une autre histoire…. Je commence à façonner d’autres personnages, d’autres vies…. Je ne sais pas encore si je le partagerai ici ou sur une plateforme dédiée, je vous tiens au courant de toute façon ;)).

Advertisements

3 réflexions sur “Sans toi / Chapitre 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s