Là où je vis (vieux texte)

Je suis amoureuse de l’endroit où je vis. Entre nous ça a été comme un coup de foudre. La première fois que je l’ai vu, la première fois que j’y ai posée les pieds, j’ai su que quelque chose avait changé en moi. J’ai compris que j’étais faite pour cette ville comme elle était faite pour moi. L’amour ça ne s’explique pas. Quand on aime, on ne se pose pas de questions. A partir du moment où on commence à s’interroger, c’est que ça sent le roussi. Jamais je ne me suis demandée si je serai mieux ailleurs, parce que je sens dans mes tripes que c’est ici que je le suis.

5a49ecfdd187ac1170c364e5ba85094c

Mes racines ne sont pas ancrées dans cette terre. Un millier de kilomètres me séparent de là où je suis née. J’ai les valeurs qu’on attribue aux gens du nord, celles que je n’ai pas encore retrouvées dans le sud. Les mentalités sont différentes mais j’ai toujours eu une grande facilité d’adaptation. Alors je m’adapte. J’ai du soleil dans les veines, dans le sang. La moitié italienne de mon être se sent si bien là, près de la mer et avec les cigales. Oui, comme le dit si bien la chanson, « Je viens du sud, et par tous les chemins j’y reviens… »
J’ai tout quitté pour cette ville. Et pour celui qui y vivait. Je ne pouvais pas faire autrement.

J’étais attirée comme un aimant. Je savais qu’elle m’accueillerait les bras ouverts. Alors je suis venue. Celui près duquel je voulais vivre est parti. Et je suis restée. Elle ne m’a pas laissée tomber. Elle a été ma confidente les jours plus gris, quand je marchais dans ses rues le coeur perdu, elle a été le témoin de mes bonheurs, de mon évolution. La petite fille qui a quitté sa maman les larmes sur les joues est devenue une jeune femme pleine d’envies et qui sait maintenant qu’il suffit de vouloir, qui sait de quoi elle est capable.

Même une année plus tard, je l’aime comme au premier jour. J’ai toujours les yeux qui brillent d’émerveillement et le sourire plein de tendresse quand je m’y promène. Comme si je la redécouvrais à chaque fois, encore. Sans me lasser jamais de ce que je vois. A chacun de mes coups de blues, dans les moments où je doute, elle est là, toujours belle et forte pour me prendre dans son sein et me dire que je ne dois pas renoncer, pas la quitter.

Mon ange n’est pas très loin. Lui aussi aime cette ville, mais plus autant que moi. Alors il veut partir, emportant avec lui ce morceau de mon coeur que je lui ai confié et dont il ne se sépare jamais. Mais que vais-je devenir avec un bout de coeur en moins…. Vais-je pouvoir continuer à respirer normalement ici sans lui….Je n’en sais rien et je préfère ne pas y penser.

Je suis amoureuse de l’endroit où je vis. C’est un bon début je trouve. A chaque fois que je dois le quitter, même si c’est provisoirement, je ressens un vrai manque. Viscéral. Je ne pense qu’à le retrouver. J’entends son nom partout et je ne retrouve le sourire que dans le train qui m’y ramène. Et si un jour je rencontre un amour plus fort, je ne partirai pas sans l’avoir remercié d’avoir fait de moi cette jeune femme nouvelle et plus forte, ni lui avoir dit que je ne l’oublierai jamais.

(J’ai écrit ce texte il y a une dizaine d’années, un an après avoir emménagé dans cette ville magnifique…)

Publicités

5 réflexions sur “Là où je vis (vieux texte)

  1. Je comprends tout à fait qu’on puisse tomber amoureuse d’une ville dont on n’est pourtant pas originaire. Je viens de Montpellier, que j’adore, mais je suis amoureuse de Paris. J’ai vécu un coup de foudre avec cette ville, comme toi avec Montpellier. Mais pourquoi ton ange est-il loin de toi?

    J'aime

    1. parce que celui pour qui j’étais venue vivre à montpellier est parti par la suite, et qu’il me manquait énormément au moment où j’ai écrit ce texte 😉
      bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s