Mon héros

Y’en a qui choisissent leur héros dans les BD ou les stades de foot. Qui ont pour idole des stars de la chanson ou des dieux du septième art. Des modèles de réussite et d’ambition qui font rêver. Mon Zorro à moi, c’est mon parrain. Depuis toujours et pour toujours, c’est mon héros. Je ne sais pas par quel hasard mes parents ont décidé que ça serait lui qui me tiendrait la tête sous l’eau bénite pendant mon baptême. Peut-être que si ça n’avait pas été lui, j’aurai été autrement moi aussi. Je ne crois pas au hasard.

P1150161

Enfin voilà, c’est à lui qu’ils ont posé la question, il a signé, et à partir de ce moment là, j’ai été liée à lui.

On m’a toujours dit que je lui ressemblais, qu’on avait les mêmes goûts. Et j’avais tellement de fierté quand j’entendais ça. J’étais heureuse d’être comme lui. Comme lui, j’étais à part. Je ne me sentais pas à ma place, incomprise et trop différente. Nous n’avions qu’une seule issue, partir. Alors nous sommes partis quand il l’a fallu. Et c’est comme ça que nous avons pu nous construire, loin des regards de la famille pour être plus proches de ce que nous étions au fond. Il faut se donner les moyens de réaliser ses rêves, il faut avoir cette ambition de croire qu’un jour on sera quelqu’un. Ne pas rester là où on est nés parce que c’est plus facile, même si on a envie de voir ailleurs si l’herbe est plus verte et l’air plus respirable. Nous avons ça en commun, lui et moi. Nous sommes allés respirer là où on se sentait le mieux.

J’étais une gamine et je passais mon temps à le défendre. Parce qu’évidemment, les héros ça fait des jaloux. Et comme les absents ont toujours tort, on ne se prive pas. C’est tellement facile de critiquer quand on n’est pas capable d’en faire le millième. Mais comme on préfère la facilité, eh oui on en revient toujours là, heureusement que le canard de la famille est boiteux. Il a eu le tort de s’en aller et de vouloir être quelqu’un de plus fort. Il l’a cherché après tout. Je me demande ce qu’ils disent de moi maintenant que j’ai fait comme lui. Je m’en fiche de leur avis. Moi, au moins, je n’aurai pas de regrets.

Ils n’ont pas imaginé comme c’était difficile d’entendre parler comme ça de son héros. De savoir à l’avance qu’il va falloir se boucher les oreilles pour ne pas entendre les mêmes conneries pour la centième fois. Il faut être vachement solide pour supporter ça sans les croire et devenir comme eux. Ne pas être influençable malgré son jeune âge. J’étais déjà têtue et fidèle à mes principes à cet âge là. Plus solide que je ne le pensais. C’était ma bataille à moi, c’était moi qui devais sauver Zorro.

Y’a des choses comme ça qu’on ne comprend pas tout de suite. Mon parrain, je ne l’ai pas vu beaucoup pendant mon enfance, et même encore aujourd’hui. Et pourtant, je me suis toujours sentie plus proche de lui que de personne d’autre dans la famille. Récemment j’ai appris que pendant les toutes premières années de ma vie il avait été très présent, qu’il s’était énormément occupé de moi. J’étais un bébé mais c’est comme si je ne l’avais jamais oublié. J’ai toujours eu beaucoup de mémoire.

Maintenant qu’il a atteint son but et qu’il est heureux, même si les mauvaises langues ne se taisent toujours pas, je m’autorise à baisser les bras dans ce combat. Peut-être qu’en le soutenant bec et ongles quoiqu’il fasse, c’était un peu moi que je défendais par avance. Aujourd’hui il est temps de m’occuper de moi et de mes rêves. Il m’a montré le chemin, il a été mon modèle, on l’a choisi pour qu’il compte un peu plus que les autres dans ma vie, je n’aurai voulu personne d’autre. J’ai toujours été fière d’être sa filleule.

Je vous rappelle que vous pouvez participer jusqu’au 22 décembre à mon premier concours, en collaboration avec Frédérique Flipo, pour gagner un très joli médaillon en porcelaine personnalisé! Un cadeau idéal pour les mamans, marraines, tatas, et mamies!

Advertisements

4 réflexions sur “Mon héros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s