Pas facile de dire « Je t’aime »

C’est pas facile de dire je t’aime. Même quand on l’a déjà dit souvent. Trop peut-être. Tellement qu’on ne sait plus ce que ça veut dire exactement. Je l’ai dit à tort et à travers. Je le pensais, j’étais sincère. J’avais le cœur qui battait et tous les symptômes. Mais j’ai jamais vraiment su ce que c’était l’amour. Le simple. Pas celui qui détruit, mais celui qui construit. Pas celui qui fait mal, mais celui qui fait sourire. Ça oui j’ai aimé, jusqu’à vouloir mourir.

Et puis j’avais peur, tout le temps. J’étais sur un fil, craignant de tomber à chaque seconde. Un mot qui passerait mal, une autre qu’il croiserait, ou la lassitude qui s’installerait tout simplement. Tout va bien et un jour, comme ça, il part. Je n’osais plus me projeter pour quoique ce soit. Parce que si je commençais à rêver, j’allais droit dans le mur, c’était certain. Je tournais ma langue dix fois dans ma bouche avant de parler. J’étais fébrile, pressante et malheureuse. Pour moi l’amour c’était provisoire, une accalmie entre deux tempêtes.

We heart it @Laurita Min Hyun
                                                      We heart it @Laurita Min Hyun

Quand il est entré dans ma vie, j’ai mis une barrière devant mon cœur. Pour ne pas recommencer les élans incontrôlés qui m’avaient valu tant de larmes. Je sentais bien qu’il était en train de se passer quelque chose mais le doute criait plus fort. Il m’a prise dans ses bras et je me suis laissée faire. Mais la barrière est restée solide. J’avais envie de lui ouvrir la porte et de lui laisser une chance, mais il y avait comme un blocage. Alors j’ai juste laissé passer un peu de temps, juste pour réapprendre à aimer, simplement.

Il me fallait régler tellement de choses avant de pouvoir me donner encore. Il y a tant de malheureux qui pensent que l’amour est le remède à toutes leurs souffrances. Qu’il leur suffit juste de rencontrer quelqu’un pour se sentir mieux. Et qui se jette à corps perdu dans une histoire, alors que leur cœur ne peut même plus fonctionner normalement. J’ai longtemps été de ceux là, c’était une erreur, je ne la referai plus. Maintenant je sais. Je sais qu’il faut s’aimer pour aimer. Je sais qu’il faut être heureux avec soi même pour l’être avec l’Autre. Il m’en aura fallu des chutes pour comprendre.

Et puis la solitude, même si on la déteste, on apprend à vivre avec. On souffre le soir, la nuit, le jour, de ne pas avoir une main dans la sienne. Pendant des mois on attend que ça change. Et quand ça te tombe dessus, ça fait bizarre. On est plus seuls, mais on aimerait bien l’être. Finalement ce n’était pas si mal. Et ce bras autour de ta taille dans le lit, elle t’empêche de te tourner, elle gêne. Il faut penser « nous », tout multiplier par deux. Le célibat à long terme, ça sèche le cœur, et même les cœurs les plus romantiques.

Un jour on a un déclic. On ne sait pas pourquoi. Un jour on se réveille et ce bras nous fait du bien. Un jour, on pense « nous » avec sérénité. Et alors un « je t’aime » nous monte aux lèvres. Un vrai de vrai, un réfléchi. Un qui veut dire « J’aime ce que tu es, j’aime celle que je suis avec toi, je nous aime ». Trois mots qui peuvent tout changer dans une histoire. Une autre dimension, un engagement, un tendre aveu qui brûle la langue. Un de ceux qu’on aimerait recevoir en retour, quand on le dira enfin.

C’est pas facile de dire je t’aime. Même quand on l’a déjà dit souvent. Même quand on en a fait des lignes de texte, et des chansons. Même quand on l’a écrit, mailé, textoté, susurré….Quand c’était réciproque. Ou pas. Quand on a cru que c’était pour la vie. C’est pas facile mais c’est tellement doux à entendre dans la voix de celui qu’on a choisi. Et lui répondre que nous aussi on l’aime de tout notre cœur. C’est pas facile, non, mais ça vaut vraiment la peine…

Publicités

6 réflexions sur “Pas facile de dire « Je t’aime »

  1. Magnifique texte. Je me retrouve un peu dans ce que tu dis. A une époque je le disais tout le temps. Surtout parce que l’autre voulait l’entendre. Aujourd’hui je le dis bcp moins. Presque plus à vrai dire mais quand je le dis c’est plus profond. Les seuls à qui je le dis facilement, ce sont mes 2 loulous. … mais sans doute parce qu’ils ne comprennent pas encore 🙂 bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s