Couche-tard….

Je n’ai jamais été une couche-très-tard, j’ai toujours été raisonnable, enfin jusqu’à il y a quelques années en arrière, avant de rencontrer mon homme en fait.

Avant ça, j’allais dormir à des heures raisonnables, entre 22h30 et 23h au plus tard. Parfois même plus tôt quand le programme télé ne m’intéressait pas spécialement et que je n’avais plus rien à lire. Entendons-nous bien, ce n’est pas pour ça que je me levais plus tôt le lendemain. Parce que couche-tôt mais lève tard, ça toujours. J’adore traîner au lit, me rendormir pour essayer de finir le beau rêve qui s’est interrompu au moment où j’ai ouvert les yeux parce que j’avais envie de faire pipi. Le monde pouvait bien m’attendre encore un peu, c’est dimanche…..(ou n’importe quel autre jour où je ne devais pas me lever de manière urgente….)

Mais je m’éloigne un peu du sujet donc j’y reviens fissa….

Bref j’étais sage, j’écoutais Morphée quand elle m’appelait et tout se passait bien. J’avais des cernes quand même, mais ça c’est génétique, j’y peux rien, merci Papa.

Et puis donc, j’ai découvert Internet. Déjà là ça se compliquait mais ça restait convenable. Je papotais parfois tard le soir avec des copines sur MSN, mais je n’abusais pas non plus.

Hélàs, il se trouve que mon amoureux se couche tard, la plupart du temps. Et que depuis que je le connais, il m’est très difficile de me coucher si lui ne se couche pas. S’il est dans la maison, et que je sais qu’il va finir par venir dans la chambre, ouvrir la porte, se glisser dans le lit qui grince et se prendre les pieds quelque part en râlant sur le fait que j’ai laissé traîner mes chaussons, c’est comme si mon inconscient, il est tordu celui là, me disait « Ne dors pas, de toute façon tu vas être réveillée bientôt », bref, c’est débile je sais. Du coup, j’attends qu’il se couche pour y aller aussi.

Sauf que pour passer le temps, je traîne, encore sur Internet, je papote, je regarde des séries, j’essaie de résister à la tentation en surfant sur des sites de ventes en tous genre. Et que je ne peux pas m’interrompre comme ça non plus, ça prend du temps. Finalement, je me couche après lui, parfois bien après lui. Et comme j’ai passé mon heure de sommeil bien souvent, je mets encore un moment avant de plonger moi aussi dans le sommeil.

Bref, oui je dis souvent Bref, je suis fatiguée, et c’est un cercle vicieux, parce que si je m’autorise une sieste de temps en temps, je m’endors encore plus difficilement le soir.

A cela se sont bien sûr ajoutés les réveils des enfants, et le dernier biberon qu’on donne à son nouveau né vers minuit, qui te décale toute ta nuit et t’apprend à apprécier la tranquillité de la maison à 1h du matin. Sans oublier qu’avec la pile électrique qui me sert de fille et qui me vide de toute énergie, ce sont mes moments à moi, où je peux faire ce que je veux sans avoir une petite curieuse qui me harcèle aux basques 😉

L’industrie pharmaceutique des vitamines a de beaux jours devant elle avec moi et mon côté couche-tard qui n’assume pas toujours le lendemain….

PS : (en panne d’appareil photo, j’illustrerai mes articles lorsque je l’aurai récupéré ;))

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s